Vaccins : comment la pénurie d'infos nourrit les intox

Lynda Zerouk - - Intox & infaux - 58 commentaires

L'Agence Santé publique France signale ce mercredi 13 mars un premier décès lié à rougeole cette année en France, alors que les mouvements anti-vaccins gagnent du terrain. Mais contrairement aux affirmations de Michel Cymès, la parole anti-vax se concentre sur les réseaux sociaux et non dans les médias traditionnels. Ils ne sont pas pour autant exempts de critiques comme nous l'explique la journaliste scientifique Lise Barnéoud qui pose un autre regard sur les vaccins.

Les médias donnent-t-ils trop la parole aux anti-vax ? Et sont-ils responsables du taux de défiance record des Français à l'égard des vaccins (41 % de la population française est méfiante contre  17 % en Europe selon une étude financée par l'OMS) ? C'est ce qu'a laissé entendre Michel Cymès (déjà reçu sur notre plateau), médecin ORL et ex-animateur star du Magazine de la santé sur  France 5. Il co-anime désormais avec l'actrice et mannequin  Adriana Karembeu, l'émission "Les pouvoirs extraordinaire du corps humain", diffusée sur France 2. 

"Je m'en fous, on va dire que je fais de la censure."

Invité lundi 11 mars sur le plateau de C à Vous (France 5), Cymès a vivement réagi au scepticisme des Français "quant à l'innoc...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s