1. Agressions sexuelles des puissants : DSK, #metoo, etc

    Avant l'affaire DSK, la presse française ne traitait quasiment pas des agressions sexuelles reprochées aux élus. L'affaire a marqué un premier revirement, suivie quelques années plus tard par l'affaire Weinstein, et le mouvement #metoo.

  2. Liberté d'expression : menaces et redécouverte

    Après Charlie : dessiner, exposer, rapporter, filmer comme avant ? La liberté d'expression, que l'on pouvait croire acquise, redevient un enjeu.

  3. Zemmour, et zemmouriens : profession polémique

    La télé l'adore. Il est tellement transgressif, avec son sourire et ses énormités. Approximatif ? Bien sûr. Islamophobe ? Condamné ? Oui. Et toujours invité sur les plateaux.

  4. L'Hebdo #45 : cet été, (re)découvrez Post-pop, notre émission de cinéma !

    Le moment est idéal pour vous plonger dans nos émissions Post-pop, où Daniel Schneidermann, le critique Rafik Djoumi et la chercheuse Delphine Chedaleux relisent a posteriori les grands classiques (films et séries) de la culture populaire (d'où le nom Post-pop). Il y en a vingt-deux, on vous en propose ici trois : celui consacré, évidemment, aux pandémies au cinéma, en accès libre ; un Post-pop sur le genre cinématographique "Rape and revenue" (viol et revanche) où il est question de la Palmée d'or Julia Ducournau ; et l'émission sur "Autant en emporte le vent", enregistrée tandis que grondait la révolte outre-Atlantique après l'assassinat de George Floyd. Bel été, et bons visionnages ! [21-07-2021]

  5. Sciences dures : dur dur la vulgarisation !

    Journalistes scientifiques auteurs de blogs à succès, communicants de l'agence spatiale européenne ou du CERN : à coups d'articles, d'infographies et de dessins animés, ils tentent de faire une place aux sciences "dures" dans les médias.

  6. Climat : comment dire l'urgence ?

    Dramatiser ? Proposer de solutions ? Organiser des manifs ? Photographier des glaciers ? Décrocher des portraits du président ? Comment dire l'urgence climatique à un monde qui ne veut pas savoir ?

  7. Bolloré, le patron aux grands ciseaux

    "Dans mes medias, j'ai le final cut", dit-il avec franchise. Exact. Et ce patron de presse aux grands ciseaux n'aime ni la dérision, ni les enquêtes. Surtout sur ses activités, et celles de ses partenaires, actuels ou futurs.

  8. Complots et complosphère, de 2001 à nos jours

    "Conspirationnistes du Web" contre "étouffeurs des grands médias" : dans la bataille entre anciens et nouveaux médias, la ligne de front passe aussi par les attentats du 11 septembre, et autres complots accessoires

  9. L'Hebdo #38. Macron, camelot du bonheur

    Depuis que s'annonce le déconfinement progressif, Emmanuel Macron a hâte d'effacer tous les ratés de la gestion sanitaire et d'incarner le bonheur retrouvé du café en terrasse et des salles de cinéma. Résultat : un clip élyséen calamiteux sur les dates de réouverture, digne d'une publicité pour les assurances, analysé par notre chroniqueur Jean-Lou Fourquet ; et cette séquence du "café en terrasse" hyper téléguidée, avidement filmée par les chaînes d'info (lire la chronique de Daniel Schneidermann, en accès libre). N'oublions pas cependant que notre président messianique avait aussi vu la lumière en plein hiver, renonçant crânement à un reconfinement pourtant souhaité par les scientifiques - les médias décrivaient alors un président-épidémiologiste en avance sur les experts (analyse de Loris Guémart). Bonnes lectures ! [19-05-2021]

  10. CSA, gendarme à oeillères ?

    Conciliant avec les souhaits du pouvoir, implacable et procédurier avec toutes les oppositions : le CSA est un "gendarme de l'audiovisuel" que l'on n'aimerait pas trop rencontrer au bord de la route.