Fachosphère : une médaille pour "ASI"

Daniel Schneidermann - - Nouveaux medias - Financement des medias - Le matinaute - 172 commentaires

Jour de gloire ! Le quatuor de rêve de la fachosphère de YouTube consacre toute une émission à notre propre émission de juin 2021, que nous avions titrée "L'humour est un cheval de Troie". Sur près d'une heure trente, Papacito, Baptiste Marchais, Julien Rochedy, et Georges Matharan (VA+, site de Valeurs actuelles) reviennent sur cette émission. Tout un "stop sur photos", comme ils disent. Ils ont mis tout l'été à trouver la riposte. Ils ont dû bien réfléchir.

À l'image, cela donne un festival de testostérone tatouée, de gros cigares (l'émission est sponsorisée, si je comprends bien, par une alliance cigares / couteaux / caleçons) et de rires alcoolisés. Mais sous les rires, un chapelet d'insultes ordurières. Pas tellement contre moi, qui hérite du surnom sympathique de "Dany the Dog", mais contre notre journaliste Maurice Midena, et nos invité·es (ce point médian est gracieusement offert à Papacito) Paul Conge (Marianne) et, surtout, Lucie Delaporte (Mediapart). Nous ne ferons évidemment pas au quatuor le cadeau de demander à YouTube la suppression de cette vidéo (ce que nous pourrions faire), ni de leur réclamer des royalties pour contrefaçon de notre concept. Cependant, si les personnes insultées souhaitent faire valoir leurs droits, nous les soutiendrons.

Dans l'immédiat, nous préférons prendre cette vidéo comme une consécration. "C'est une petite médaille. Elle montre que nous avons bien fait notre taf", dit Maurice. Notre travail : passer derrière les apparences. En l'occurence, arracher les masques débonnaires du boys club, pour faire apparaître le véritable visage de cet humour-là : machisme, mépris, violence, brutalité, et pulsion de meurtre, celle qui éclatait déjà dans la fameuse vidéo de Papacito poignardant un mannequin de militant de gauche, point de départ de toute l'histoire. Ces rires, ces verres d'Armagnac, ces insultes : qu'on ne s'y trompe pas, c'est un des visages de la haine aujourd'hui. Comme dit l'autre, la haine ne reviendra pas bottée, et en uniforme de SS. Elle prendra d'autres visages, dont celui-ci.  À l'époque, Zemmour avait jugé "gaguesque" la vidéo de Papacito et du mannequin poignardé. Il vient aujourd'hui de braquer "pour plaisanter" une arme de précision sur des journalistes. La boucle de l'humour est bouclée.

PS. Ah si, un point tout de même. L'un des membres du quatuor affirme  qu'Arrêt sur images vivrait de subventions. Ah, camarades ! Tout un été de préparation pour une telle erreur : pas un sou de subventions depuis quatorze ans. Rien d'autre que la fidélité et le soutien de nos abonnés. Et même pas la moindre marque de cigares à l'horizon !



Lire sur arretsurimages.net.