Aux JT, les violences policières n'existent pas

Juliette Gramaglia - Tony Le Pennec - - 51 commentaires

Violences policières, vous avez dit violences policières ? Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, on compte plus de 90 blessés graves, victimes des forces de l’ordre. Les réseaux sociaux abondent en vidéos et témoignages. Il y a pourtant un lieu médiatique ou la question des violences policières est rare : les 20 Heures. Arrêt sur images a épluché les JT de 20 Heures de TF1 et de France 2, du 17 novembre au 13 janvier.

Deux minutes trente dans le 20 heures du 7 janvier, 20 secondes dans celui de la veille. C’est ce qu’a consacré TF1 au cas du commandant de police de Toulon, Didier Andrieux, qui a frappé à coups de poings plusieurs manifestants, le 5 janvier. Aussi incroyable que cela puisse paraître, depuis le début du mouvement, ce sont les seuls sujets consacrés exclusivement aux violences policières par le journal télévisé le plus regardé de France. Pourquoi Andrieux et pas les nombreux autres cas de violences policières? Peut-être parce que Andrieux venait d’être décoré de la Légion d’honneur. Peut-être aussi parce que le même week-end, Christophe Dettinger, autre adepte de la frappe à mains nues, côté Gilets jaunes cette fois, a fait l'actualité. Mal...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s