Lolita est-elle irregardable ?

- 79 commentaires


"Lolita" serait-elle aujourd'hui interdite de cinéma ? Et avec elle, tous les films mettant en scène la relation entre un adulte et une jeune adolescente, comme Beau-père de Bertrand Blier, ou Un moment d'égarement, de Claude Berri ? Après l'affaire Weinstein, après #metoo, après l'affaire Matzneff en France, les limites du toléré ont-elles bougé ? Comme pour Gabriel Matzneff en littérature, la production cinématographique des années 70 a-t-elle bénéficié de la tolérance du milieu du cinéma et des médias ?

La récente "affaire Matzneff" a révélé ces derniers jours la complaisance des médias et d'un certain milieu littéraire pour les œuvres de l'écrivain pédophile. Mais qu'en est-il au cinéma ? En complément de notre émission PostPop, en compagnie de Rafik Djoumi et Delphine Chedaleux, nous ouvrons ici la brèche : comment les films mettant en scène la pédophilie avec complaisance ont-ils été accueillis lors de leur sortie en salle ? Commençons bien entendu, comme dans l'émission, par Lolita, long métrage célèbre de Stanley Kubrick, réalisé en 1962, adaptation du roman éponyme de Vladimir Nabokov publié en 1955. Censure et scandale  ont accompagné la sortie du livre dans une Amérique puritaine. Sept ans plus tard, dans ce contexte déli...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s