Smicards, tirs à "balles réelles" : en direct du ventre fécond

Daniel Schneidermann - - Le matinaute - 140 commentaires

C'est un sentiment d'enserrement. Comme les murs d'une pièce, qui se rapprochent. On court d'un mur à l'autre, on s'affole, on s'essouffle, on sent gagner l'étouffement. On ne comprend pas pourquoi les murs se rapprochent. Sur une chaîne conventionnée par le CSA (CNews), bénéficiant d'une fréquence TNT, une chroniqueuse appelle la police à tirer à balles réelles dans les banlieues. Je ne qualifie pas cette chroniqueuse, Zineb El Rhazoui. Qualifiez-la vous-mêmes, vous êtes assez grands. On parlait d'elle ici.

Sur une autre chaîne conventionnée par le CSA, LCI, une autre chroniqueuse, Julie Graziani, expliqu...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s