"Chaque voyageur doit pouvoir transporter seul ses bagages"

Daniel Schneidermann - - Le matinaute - 73 commentaires

C'est une histoire d'aujourd'hui. Au cours du dernier week-end, un internaute interpelle la SNCF sur Twitter, à propos des portiques installés sur les quais d'embarquement des TGV dans quatorze gares, dont les quatre gares parisiennes. "Comment aider quelqu'un avec ses bagages ?"  demande l'internaute. Réponse standard du community manager de service : "les portiques permettent un accueil personnalisé. Un accompagnant pourra être autorisé à franchir le dispositif." L'internaute, insatisfait : "pourriez-vous être plus précis ?" Et là, nouvelle réponse : "L’accès au quai est autorisé uniquement aux voyageurs munis d'un titre de transport valable.Chaque voyageur doit pouvoir transporter seul ses bagages".

Ce dispositif de portiques a été installé dans les gares à l'initiative de Ségolène Royal, alors ministre de tutelle des transports, après l'attentat du Thalys en 2015.  A l'origine, il est censé lutter contre le terrorisme : le projet initial incluait un contrôle des bagages. Ce contrôle, abandonné pour cause de lenteur à l'embarquement, a fait place aux fameux portiques de détection optique des titres de transport. Quel rapport ? Aucun. On peut imaginer que les terroristes potentiels détiennent des titres de transport en règle. De bureau en bureau, le projet semble avoir vécu sa vie propre de projet, son utilité finale, s'il en a une, semblant être de réduire les effectifs de contrôleurs embarqués dans les trains.

Pourquoi s'arrêter sur cet échange sur Twitter  ? Parce qu'il ne dit pas seulement la déshumanisation d'un ex-service public. Il ne dit pas seulement le grignotage de ce bel espace public par la froideur techno-managériale. Il dit aussi la sinistre entreprise consistant à farder cette déshumanisation sous un simulacre de sociabilité numérique. 

Car ce même compte Twitter de la SNCF, qui enjoint les octogénaires à porter seuls leurs valises jusqu'à la portière du train, partage aussi par ailleurs des photos choupinettes, comme celle-ci : 

Il faut réaliser que le community manager qui partage cette photo de "l'amour le plus beau des voyages" est le même, peut-être, qui a écrit : "chaque voyageur doit pouvoir transporter seul ses bagages".

Heureusement, à BFM qui s'émouvait du sujet, la SNCF a répondu qu'il existe un dispositif gratuit censé aider les voyageurs à installer leurs valises dans le train. Ce service Accès Plus, géré par la "direction de l'accessibilité" s'adresse aux personnes âgées "dont la situation requiert une attention appropriée" (quelle est la nature du pronom "dont" ? S'agit-il de toutes les personnes âgées, ou seulement des personnes âgées "appropriées" ? La réponse n'est pas parfaitement claire).  "La prestation, précise la SNCF, doit être réservée au plus tard 48 heures avant le voyage, et il faut se présenter au moins 30 minutes avant le départ du train".

Lire sur arretsurimages.net.