"Matrix Resurrections", pour en finir avec le cyberpunk

Thibault Prévost - - Clic gauche - 27 commentaires

"Matrix" a involontairement dirigé le monde vers le cauchemar à propos duquel il alertait

Alors que sort "Matrix Resurrections", l'esthétique cyberpunk des années 80 et 90 continue d'influencer séries et films. Il est pourtant temps de passer à une autre vision du futur car le capitalisme, de son côté, a largement changé de visage.

Nous sommes fin décembre 2021 et Matrix est une tétralogie. Son quatrième volet, Resurrections, est en salles (et, pandémie et monde d'après obligent, en streaming) depuis le 22 décembre. On a beau être au courant depuis près de deux ans, l'information semble toujours aussi incongrue tant la "franchise", bien au chaud dans son époque, semblait ne jamais devoir subir le ravalement de façade désormais imposé à toutes les sagas plus ou moins iconiques du cinéma. Mais non : Resurrections, cette hallucination audiovisuelle qu'on n'osait même pas envisager en rêve, est bien là, un peu plus de vingt ans après la sortie du premier volet en mars 1999. Lana Wachowski aussi, qui réalise le film sans sa sœur Lilly, contrairement aux trois premiers vole...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s