Et Alexandria Ocasio-Cortez créa le "sale type"

La rédaction - - Pédagogie & éducation - Avec style - 1 commentaires

Comment dénoncer efficacement la corruption devant le congrès américain ? En créant le personnage-épouvantail d'un "bad guy", un sale type, lobbyiste stipendié par les intérêts privés, et pesant de tout son poids sur le processus législatif. C'est ainsi que la nouvelle élue au Congrès Alexandria Ocasio-Cortez a fracassé en quelques minutes les réseaux sociaux américains. Ecoutez-la. Et écoutez Laelia Véron, dans notre dernière émission, décortiquer ce procédé narratif.


...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s