"Ligue du LOL" et cyberharcèlement : un #MeToo des journalistes ?

La rédaction - - 52 commentaires

Vague de témoignages et d'excuses sur Twitter après un article de CheckNews (Libération)

La "Ligue du LOL" est désormais bien publique. C'est le nom d'un groupe Facebook privé, lancé il y a plus de dix ans, à l'origine de cyberharcèlement, notamment à l'encontre de femmes journalistes. Sur Twitter, le mot-clé #LigueduLol s'enflamme et les témoignages tombent en rafale. Et les excuses.

(Précision : cet article a été mis à jour plusieurs fois dans la journée de dimanche)

On dit que sur Internet, rien ne disparaît jamais vraiment. L'adage pourrait parfaitement s'appliquer à la "Ligue de LOL", qui vient de connaître un retour fulgurant sous les projecteurs sur Twitter. La "Ligue du LOL", c'est le nom d'un groupe privé Facebook, créé en 2008, regroupant un certain nombre de journalistes parisiens, et accusé, depuis plusieurs années, d'avoir lancé des campagnes de cyberharcèlement, notamment contre des consœurs. Un groupe qui déboule aujourd'hui sur la place publique après une longue enquête de Checknews, publiée ce vendredi 8 février. 

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s