Pretty Woman, entre conte de fées et féminisme

La rédaction - - Ciné, séries & docus - 32 commentaires


Un film féministe, Pretty Woman ? Féministe, cette comédie romantique de 1990, qui fait l'apologie du bonheur par la surconsommation de robes de luxe, qui montre la prostitution sous un jour quasi-idyllique, et se termine par l'enlèvement de la bergère par le prince charmant ? Eh bien oui, il est possible de voir dans la bluette culte un film qui casse les codes, et brouille à sa manière les frontières de genre.

Après notre émission du mois dernier sur Color purple, nous sommes heureux de vous présenter, pour les fêtes de fin d'année, le second numéro de notre nouvelle émission Post-Pop, tout entier consacré aux comédies romantiques. Et toujours avec notre binôme, Delphine Chedaleux et Rafik Djoumi.

Décembre en folie ! Cette émission est offerte à tous par arretsurimages et ses abonnés. Pour nous aider à rester accessibles au plus grand nombre, vous pouvez en cette fin d'...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s