Mantes-la-Jolie : "On n'a pas le droit d'humilier des enfants"

Manuel Vicuña - - Déontologie - Pédagogie & éducation - 17 commentaires


Télécharger la video

Plus de cent cinquante adolescents mis à genoux, les mains sur la tête, par des policiers armés de matraques et de boucliers. En plein mouvement de blocus lycéen et de mobilisation des Gilets jaunes, les images de cette interpellation le 6 décembre a Mantes-la-Jolie (Yvelines) ont soulevé l'indignation. Alors que la préfecture défend la légalité de l'opération, insistant sur les affrontements ayant éclaté en amont avec la police, des parents ont déposé plusieurs plaintes. De leur côté, que disent les collégiens de notre classe-télé ? Quel regard posent-ils sur la façon dont les télévisions ont repris (ou non) ces images ? 

Reportage tourné au collège François-Villon (Paris, 14e).
Remerciement à l'enseignante Anne Lanoë et aux élèves Adèle, Adélaïde, Ciaran, Ilian, Lalie et Nizar.  

Présentation et montage : Manuel Vicuña
Derrière la caméra : Antoine Streiff

Décembre en folie ! Ce contenu vous est offert par arretsurimages et ses abonnés. Pour soutenir notre totale indépendance, vous pouvez en cette fin d'année nous faire un don défiscalisable. Pour un don de 100 euros, il ne vous en coûtera que...33 euros. C'est maintenant, et c'est ici.

Quelques mots sur le dispositif...

- C'est la rédaction d'Arrêt sur images qui choisit le sujet. Les élèves ne sont pas au courant du thème avant le tournage. 

- Les élèves de la classe télé participent à un atelier média. Ils ont fait la démarche de s'inscrire dans cet atelier, il n'y a eu aucune pré-sélection de notre part.

- Le montage est effectué par Arrêt sur images, il est ensuite diffusé tel quel sur le site.

- Le tournage dure environ une heure, le temps que les élèves s'habituent à l'exercice, à parler dans un micro, et à bien formuler leurs réponses pour le montage (au lieu de dire "elle", dites plutôt "la vidéo"). Les principales questions ont été gardées au montage, mais elles ont été reformulées plusieurs fois


Lire sur arretsurimages.net.