Trump au Groenland ? "En vérité, ce n'est pas si débile !"

La rédaction - - 33 commentaires


Et si on regardait vers le Nord, le Grand Nord ? En proposant à la surprise générale de racheter le Groenland, Donald Trump a attiré l'attention sur la région de l'Arctique, que le changement climatique place au cœur de nouveaux enjeux géopolitiques. Comme la presse ne connaît pas vraiment cette région, elle en parle peu et dit parfois quelques bêtises, raison pour laquelle nous allons tenter de mettre le point sur le "I" de l'Arctique, avec nos deux invités : Mikaa Mered, professeur de géopolitique à l'ILERI, spécialiste des pôles et auteur de "Mondes Polaires" (PUF, à paraître en octobre 2019) ; et Alexiane Lerouge, journaliste ayant passé un hiver à Svalbard et réalisatrice d'un documentaire (non diffusé) sur un projet de mine à Narsaq, au Groenland.

en arctique, "personne n'a intérêt à un conflit"

Quand on parle de l'Arctique, c'est souvent pour évoquer un "eldorado", ou un "Far West" (voire un "Far North"). "Ça ne correspond pas à l'esprit de la région", rétorque Mikaa Mered (très actif sur Twitter). "L'ordre est maintenu sur une base de consensus", de législations nationales et locales, et non par un "shérif" unique. Pour Alexiane Lerouge, le terme d'Eldorado rappelle "l'imaginaire des guerres coloniales" avec un espace "no man's land" où "le premier arrivé peut capter la ressource". Une vision éloignée de la réalité. "Personne n'a intérêt à un conflit". 

En août dernier, on apprend que Trump a plusieurs fois évoqué l'idée d'acheter le Groenland. L'affaire ressemble à une mauvaise...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s