Avent #20 / 21. Un sauvetage en montagne, fatal bidonnage

- 12 commentaires


Ce fut notre condamnation -à retardement. Petites causes, grands effets, c'est cette émission du 7 février 1999 qui fut fatale, huit ans plus tard, à l'existence télé d'Arrêt sur images. Dans cette émission principalement consacrée à la promo télé d'un film d'Astérix, nous dévoilons par ailleurs un bidonnage : un faux sauvetage en montagne par des CRS. Une séance d'entrainement filmée par un CRS, que l'émission de France 3 Des racines et des ailes, a fait passer auprès des téléspectateurs pour un vrai sauvetage. Notre enquêtrice d'alors Emmanuelle Walter (aujourd'hui rédactrice en chef d'ASI) en a eu la confirmation quelques minutes à peine avant l'enregistrement.

Nous y revenons deux semaines plus tard, dans une émission (ci-dessous) consacrée au thème général des bidonnages, mettant en cause, cette fois-ci, principalement TF1, en présence de son directeur de l'info, Robert Namias. 

Le bidonnage de France 3  n'était ni plus ni moins grave que des dizaines de bidonnages semblables. Mais l'animateur de France 3 s'appelait Patrick de Carolis. A la différence de Namias, il avait refusé de nous fournir toute explication. Et nous saurons par la suite, par des échos internes, qu'il n'a jamais pardonné à Arrêt sur images d'avoir dévoilé ce mensonge.  Humiliation suprême : Carolis avait dû s'expliquer sur le plateau de la médiatrice de France 3.

Quand Carolis est nommé, en 2005, président de France Télévisions, il ne faut pas être très clairvoyant pour comprendre qu'il ne veut pas du bien à Arrêt sur images. La vengeance se mangera tiède : à la fin de la saison 2007, l'émission est supprimée de la grille de France 5. Nos fidèles abonnés connaissent la suite. Et quelques autres aussi, maintenant...

Morale de l'histoire. Peut-on critiquer la télévision à la télévision ? Oui, on aura pu, en toute indépendance, 13 ans durant, profitant, sans doute, d'une conjonction astrale exceptionnelle. Et puis, Internet arriva... Merci d'avoir dégusté avec nous les chocolats de ce calendrier de l'Avent. Très joyeuses fêtes à tous ! DS.

Vous trouvez que chacun devrait avoir accès à ce contenu ? Nous aussi ! C'est pourquoi en décembre, nous ouvrons les fenêtres : ce contenu, comme beaucoup d'autres, est gratuit ! Pour nous aider à mettre un maximum de contenus en accès libre, c'est le moment de nous soutenir par un don, défiscalisable à 66%. Et comme chaque année, ça se passe par ici.


Lire sur arretsurimages.net.