Quand les Canadiens s'excusent

Emmanuelle Walter - - Vu du Québec - 9 commentaires

En estimant "plutôt insultants" les droits de douane relevés par Donald Trump, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a amené celui-ci à retirer sa signature du communiqué final du G7, qui venait à peine d'être conclu. Mais habituellement, "l'acte politique de contrition" est un véritable marronnier pour les politiques au Canada, dont les habitants sont les "champions de l'excuse", gentiment moqués par de nombreuses émissions humoristiques. De "l'elbow gate" aux excuses envers les Autochtones, un petit tour par Emmanuelle Walter des excuses de Justin Trudeau et des membres de son gouvernement. Et de leurs limites.

...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s