Le virus, bac blanc de la crise climatique

Jean-Lou Fourquet - - Pédagogie & éducation - Votre attention s'il vous plaît ! - 31 commentaires


Télécharger la video

Télécharger la version audio

C'est un grand pas : depuis la dernière chronique de Jean-Lou Fourquet, les autorités sanitaires ont pris la mesure de la gravité de la pandémie, et ont trouvé une manière d'en exprimer la dimension exponentielle : "le nombre de cas déclaré double tous les trois jours", a déclaré Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. Reste un obstacle à la prise de conscience générale : le retard des chiffres sur la réalité. Du fait des périodes d'incubation, la pandémie a toujours dix jours d'avance sur la perception que nous en avons. Décalage qui rappelle la crise climatique. Sauf que dans ce cas, la "période d'incubation" du réchauffement est de 10 à 40 ans. C'est en ce sens, que la pandémie peut être vue comme un "bac blanc" de la crise climatique.


Quelques références

- La vidéo "Arithmétique, population et énergie" (à prendre avec des pincettes car très malthusienne)

Pour ceux qui veulent comprendre d'où sort le fameux 70


Les 3 meilleures sources de données et de graphiques sur le CoronaVirus :

Politologue.com : beaucoup de graphiques différents par pays

Worldometers : par pays et possibilité de switcher en graphiques logarithmiques

- Le compte twitter de John Burn-Murdoch qui fait des graphes intéressants, comparaison épidémie par pays en échelles logarithmiques pour le Financial Times



Lire sur arretsurimages.net.