"Complément d'enquête" : "TPMP" tire à blanc

Pauline Bock - - Coups de com' - Sur le gril - 20 commentaires

Tous les samedis, l'édito médias de Pauline Bock, envoyé la veille dans notre newsletter hebdomadaire gratuite, Aux petits oignons : abonnez-vous !

Jacques Cardoze est en colère. Voilà cinq mois que l'ancien journaliste de Complément d'enquête (qu'il a présentée de 2018 à 2021) travaille sur une émission pour venger Cyril Hanouna et Touche pas à mon poste !, où il officie désormais comme chroniqueur. Ce projet, qui n'a pas encore de nom défini - Enquête de complément ou Enquête complémentaire, c'est selon- se veut une réponse au Complément d'enquête sur TPMP, diffusé fin 2023.

Sauf que voilà, le 1er février, le Parisien a révélé que l'émission de Cardoze risquait bien de ne jamais voir le jour. "Selon nos informations, le rendu final a embarrassé l'état-major de Canal +. « Ce n'est pas diffusable en l'état. C'est trop violent », assène-t-on en haut lieu. Et de laisser entendre que le programme pourrait ne tout simplement jamais atterrir sur l'antenne."

Une seule solution : diffuser des "extraits chocs" sur le plateau de TPMP ! Au programme, trois extraits sans aucun lien thématique entre eux. Une séquence sur un Envoyé spécial qui aurait réalisé des tests de glyphosate "complètement bidons" ; une autre sur un appel aux dons lancé pour la famille d'Adama Traoré par la plateforme France TV Slash, allant à l'encontre de son obligation de neutralité. ("Dans l’extrait diffusé où les obligations de France télé sont rappelées, des articles de presse sur les frères d’Adama Traoré condamnés pour trafic de drogue et incarcérés sont mis en exergue", souligne le Huffington Post.) Enfin, l'extrait"le plus problématique" selon Cardoze, qui montre les propos de l'ancien président du CSA assurant que le président Hollande "lui a demandé d'éviter de nommer" deux journalistes à la présidence de France TV alors que Hollande avait promis un processus "très transparent". Aucun rapport avec Complément d'enquête. Trois épisodes peu glorieux pour le service public - encore faudrait-il pouvoir les vérifier - mais dont la dimension de "choc" semble tout de même largement exagérée.

Est-ce là le "lourd", le "très très lourd" promis par Cyril Hanouna à son public au lendemain de la diffusion du Complément d'enquête dont il était l'objet ? "Nous, on a déjà commencé à chercher surComplément d’enquête et sur France Télé. Et on n'a pas mis longtemps à trouver", clamait Hanouna en décembre 2023 dans TPMP. Trouver quoi au juste ? Pour l'instant, les éléments présentés sont faibles et le reste ne sera peut-être jamais diffusé.

Étrange méthode que d'annoncer en fanfare une enquête qui ne semble pas bouclée - à Mediapart, rédaction autrement plus rodée question "révélations chocs", les journalistes ont pour habitude de déclarer qu'une enquête qui n'est pas terminée n'existe pas. Sur TPMP, c'est un peu l'inverse : l'enquête est accessoire tant qu'on crie assez fort.

Lire sur arretsurimages.net.