La Parisienne chante la révolution égyptienne

La Parisienne - - La Parisienne libérée - 57 commentaires

"Ca devenait vraiment urgent qu'un nouvel état commence" chantait sur notre plateau, à la fin de notre émission, notre nouvelle chroniqueuse, La Parisienne libérée, quelques heures avant la démission de Moubarak

 


Place de la Libération

(paroles et musique : la parisienne libérée)


[citation manifestant place Tahrir]
« on préfère se faire tuer que vivre sans liberté »

Ca faisait plus de trente ans
Que durait l'état d'urgence
Ca devenait vraiment urgent
Qu’un nouvel état commence

Ca faisait plus de trente ans
Que les jeunes générations
Voyaient le même président
Dans la même télév...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s