Au Front ! À quoi sert le vocabulaire de guerre ?

Laélia Véron - - Coups de com' - Avec style - 20 commentaires

Une guerre. Un ennemi. Un Front. Une première ligne, une deuxième ligne, une troisième ligne. À quoi sert ce vocabulaire martial, déployé à la télévision aussi bien par les politiques que les médecins ou... les journalistes ? À mobiliser le pays, derrière une union sacrée. Mais aussi, à masquer la divergence des intérêts des uns et des autres. Et enfin, à interdire, ou entraver, toute critique des actions menées. 

Accessoirement, le vocabulaire de guerre a aussi pour fonction de faire entrer le chef de l'État dans un personnage de leader charismatique. Sauf que dans ce rôle, il pourrait bien rencontrer une concurrence inattendue....

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s