Révolutions et soulèvements, ces épidémies politiques

Mathilde Larrère - - Pédagogie & éducation - Arrêts sur histoire - 9 commentaires

Contagion, fièvre, cordon sanitaire... : les révolutions, les soulèvements et les émeutes ont souvent été considérés -et combattus- par les pouvoirs établis comme de terribles épidémies, dont il fallait se protéger à tout prix, par tous les "gestes barrière" possibles. Et la panoplie de la répression est large !

Qui dit maladie, dit remède : dans la caricature du XIXe siècle, le clystère devient un symbole du maintien de l'ordre, pour le plus grand ridicule du commandant de la Garde Nationale, le général Lobau, qui avait eu l'idée étrange de faire donner contre des manifestants des lances à eau...sans eau. De la révolution au préfet Lallement, historique de la fièvre révolutionnaire.

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s