Et la loi française se pencha (lentement) sur les souffrances animales

Mathilde Larrère - - Arrêts sur histoire - 0 commentaires

Depuis la Révolution, c'est une longue marche, pour réduire les souffrances animales. Une longue marche cahotique. Au point qu'on peut se demander si l'Homme a réellement souhaité réduire les souffrances animales, ou plutôt se préserver lui-même...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s