De l'Antiquité à Tolbiac : une histoire du graffiti

Mathilde Larrère - - Arrêts sur histoire - 5 commentaires

Ils ont fleuri à l'occasion de l'occupation de l'université de Tolbiac (devenue quelques semaines durant la Commune Libre de Tolbiac) en ce printemps 2018 : les graffitis sont indissociables des mouvements de contestation sociale. On les retrouve lors des manifestations récentes, notamment depuis celles contre la loi Travail en 2016, en mai 68 (dont on célèbre ces mêmes tags que l'on condamne aujourd'hui), pendant la guerre d'Algérie (Mathilde Larrère vous en parlait dans une autre chronique) mais aussi dans l'Antiquité et au 19ème siècle, que ce soit lors du Second Empire ou au lendemain de la Commune. Contestation, appropriation de l'espace, refus de la démocratie représentative... petite histoire de cette "guerre des murs", par Mathilde ...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s