Services de com' cherchent journalistes désespérément

Paul Aveline - - Déontologie - Financement des medias - 15 commentaires

Les annonces d'emploi se multiplient pour les journalistes, mais pas là où on les attendrait. Ce sont désormais des entreprises privées et des organismes publics qui s'attachent les services de rédacteurs pour faire leur communication. Entretenant un flou problématique sur leur véritable fonction.

"Le journaliste participe à l'élaboration du magazine Cols Bleus et seconde le chef de bureau dans le fonctionnement de la cellule." L'annonce, formulée ainsi sur le site de réseautage professionnel LinkedIn, émane directement de la Marine Nationale. Cols Bleus est, selon l'annonce, "la publication institutionnelle de la Marine nationale".  Pas vraiment un média indépendant, et dans le corps de l'annonce, aucun doute n'est laissé quant au statut du futur "journaliste" : il ou elle devra suivre une "formation Initiale d'Officiers de 3 semaines à l'École navale." Jointe par courriel, la Marine Nationale n'a pas donné suite.

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s