L'antiracisme français s'est-il américanisé ?

La rédaction - - 40 commentaires

Revue de presse et analyse

Certains médias français dénoncent les actions de mouvements antiracistes qui chercheraient à imposer une vision américaine de la société, ainsi que son lexique. Nous avons demandé à deux chercheurs de nous aider à y voir plus clair. L'antiracisme dit "politique" s'inspire-t-il des États-Unis et menace-t-il l'universalisme français?

Passée l’émotion du meurtre de George Floyd, certains médias et éditorialistes ont (re)commencé à instruire le procès du mouvement antiraciste français. "C’est la naissance d’un nouveau racisme" titre l’Express à partir d’un entretien avec Elisabeth Badinter.  La philosophe-actionnaire de Publicis n’est pas la seule à dénoncer l’importation de discours américains fondés sur un vocabulaire dit « racialiste ».

À Causeur, le média d’Élisabeth Lévy, on s’indigne ainsi :"En nous émouvant tous en chœur du cas du malheureux George Floyd sur nos réseaux sociaux, nous importons des thèses raci...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s