"Grand remplacement" : une théorie qui s'adapte aux haines du temps

Tony Le Pennec - - Complotismes - 10 commentaires

C'est le titre d'un livre-phare de l'extrême droite française... et du "manifeste" de l'auteur présumé de l'attentat terroriste de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars. Mais qui donc sont les orchestrateurs du "grand remplacement" selon ses différents théoriciens? ASI a interrogé deux spécialistes de l'extrême droite.

"The Great Replacement". C'est le nom donné par le terroriste Brenton Tarrant, l'auteur de l'attentat ayant fait 50 morts dans deux mosquées néo-zélandaises vendredi 15 mars, à l'opus de 74 pages justifiant son geste. "Great replacement", autrement dit, en français, "Grand remplacement"

Tout au long de son texte, Tarrant développe des idées rappelant celles de l'intellectuel français Renaud Camus, reconnu comme l'inventeur de la théorie. En réalité, comme l'explique Le Monde, la notion est plus ancienne, et remonterait même, pour certains historiens, à la fin du XIXe siècle. Vers...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s