Covid : une surmortalité incontestable... mais contestée

Loris Guémart - - 285 commentaires

Retour sur la dernière émission d'Arrêt sur images

Pour le journaliste Jean Quatremer, la surmortalité liée au Covid-19 n'a rien de flagrant. Quant au sociologue Laurent Mucchielli, qui a participé à la dernière émission d'Arrêt sur images, il ne voit pas celle de la seconde vague, qu'il estime liée à la mortalité saisonnière, plus importante en hiver. Vérifications.

Ce 9 novembre, la journée a commencé par un échange aussi sec qu'inhabituel sur Twitter : alors que le journaliste Union européenne de Libération, Jean Quatremer, discutait de l'inexistence, selon lui, d'une surmortalité globale à cause du Covid-19 cette année, il a été repris de volée par le service de fact-checking de son propre journal. CheckNews a ainsi renvoyé à un récent article qui déconstruit cette supposée non-surmortalité. "Près de 24 000 morts supplémentaires sont à dénombrer sur les neuf premiers mois de 2020 par rapport à 2019. Sans que l’on sache, bien sûr, quelle part de ces décès doit être imputée au Covid-19", pointait ainsi CheckNews le 29 octobre. D'autres médias ont tiré des conclusions similaires, comme les services d...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s