Comment la footballeuse Megan Rapinoe est devenue l'anti-héroïne des pro-Trump

La rédaction - - 8 commentaires

L'engagement politique de Megan Rapinoe, co-capitaine de l'équipe américaine de football récemment championne en titre, n'est pas bien perçu du côté des médias conservateurs proches de Trump. Trouble-fête, anti-patriote, ou simplement "mauvaise personne", les qualificatifs négatifs ne manquent pas pour qualifier la nouvelle figure de la lutte anti-Trump.

Et à la fin, ce sont les Etats-Unis qui gagnent. Ce 7 juillet 2019, les joueuses américaines ont retrouvé leur place sur la plus haute marche du football mondial. Au pays, l'heure est à la célébration. Alors, à la manière des Bleus sur les Champs-Elysées il y a un peu moins d'une année, les footballeuses ont défilé ce 10 juillet en plein cœur de Manhattan. Une grande parade au terme de laquelle la co-capitaine et meilleure joueuse du tournoi Megan Rapinoe a prononcé un discours d'une dizaine de minutes devenu viral.

Pour les médias conservateurs, cette prise de parole est l'incursion de trop de la footballeuse dans le champ politique. Ils reprochent à cette  militante LGBT, ouvertement homosexuelle et anti-Trump, d'avoir gâché la fête e...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s