Anasse Kazib, cheminot et militant, viré des Grandes Gueules

La rédaction - - Silences & censures - 27 commentaires

Le cheminot, militant syndical et politique, a été écarté de l'émission de débat à laquelle il participait depuis un an et demi. Avec lui, c'est la parole d'un travailleur qui s'éloigne du micro de RMC. Une parole capable de raconter concrètement les conditions de travail des cheminots durant l'épidémie de coronavirus.

Anasse Kazib a finalement été renvoyé des Grandes Gueules. Le syndicaliste Sud Rail et militants NPA, dont ASI dressait le portrait, avait été embauché dans l'émission de débat de RMC en mai 2018. Il y intervenait trois fois par mois environ. A l'époque, sa radicalité et son bagout avaient séduit la production et les animateurs de l'émission. Mais en janvier 2020, la lune de miel avait fait son temps. 

Le 17 janvier, en plein mouvement social, des militants viennent perturber l'émission des Grandes Gueules enregistrée à Béziers, l'obligeant à s'interrompre. Kazib, qui ne participait ni à cette émission ni à l'action l'ayant perturbée, est par la suite interrogé sur BFM à propos de l'incident. Lui-même participant à d'autres actions...

Lire sur arretsurimages.net.

Cet article est réservé aux abonné.e.s